Le guide de votre bien-être à domicile

Huile essentielle

Comment sont fabriquées les Huiles essentielles ?

huile essentielle

© William Wang - Fotolia.com

Les huiles essentielles sont présentes partout, dans de nombreux domaines, et très utilisées de nos jours. Voici donc quelques définitions et procédés de fabrication permettant d’y voir plus clair.
  1. Comment obtient-on une huile essentielle ?
  2. La classification des huiles essentielles

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est le liquide concentré issu des odoriférants volatiles d’une plante. Contrairement à ce que laisse penser la dénomination « huile », il n’est pas forcément huileux . Selon la définition de la pharmacopée européenne, il s’agit d’un produit odorant, de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botanique. Il s’agit donc d’un mélange de diverses molécules, surtout des terpènes (hydrocarbures non aromatiques) et des composés oxygénés comme les alcools, aldéhydes ou cétones.

Comment obtient-on une huile essentielle ?

Les huiles essentielles peuvent être obtenues de diverses façons, que ce soit par distillation ou par extraction chimique par solvants.

En effet, dans le premier cas, l’obtention des huiles peut se faire par entraînement par la vapeur d’eau (une distillation classique) ou par distillation sèche. Cela peut aussi se faire par une expression à froid, c'est-à-dire que l’extraction se fait sans chauffage, les plantes sont pressées à froid ; et cela s’applique notamment aux hespéridés et agrumes (citrons, oranges..)

Par ailleurs, l’huile essentielle est le plus souvent séparée de la partie aqueuse par un procédé physique, ce procédé n’entraînant pas de changement de sa composition. On parle alors d’extraction par solvants, qu’il s’agisse d’alcools, d’eau ...

Enfin, un autre procédé est l’extraction au CO2 supercritique. Dans cet état, le CO2 n’est ni liquide, ni gazeux, ce qui lui donne une grande capacité d’extraction. Cette technique apporte de nouvelles notes olfactives mais reste peu répandue en raison du coût x de son utilisation industrielle. Il est à noter que le prix élevé des huiles essentielles s’explique par la très faible quantité de produit contenue dans les plantes puisqu’il faut parfois une tonne de plante pour un seul litre d’huile...

La classification des huiles essentielles

Les essences végétales sont classées de diverses façons, mais généralement en fonction de la nature de leurs principes actifs.

Il y a donc huit classes principales qui sont les carbures sesquiterpéniques et terpénique s (huiles essentielles de térébenthine, genévrier, citron...), les esters et alcools (lavande, menthe...), les aldéhydes (cannelle, citronelle, eucalyptus citriodora...), les alcools (coriandre, de bois de rose, de rose), les cétones (carvi, sauge, thuya, camphrier...), les phénols (thym, sarriette, origan, girofle... ) ainsi que les éthers (anis vert, badiane, fenouil...) et, pour finir, les peroxydes (Huiles essentielles de chénopode, d'ail...)