Le guide de votre bien-être à domicile

Huile essentielle

Actualités

Vulgarisation abusive des huiles essentielles : des mises en garde s’appliquent

Que ce soit dans le domaine médical, cosmétique ou même alimentaire, les solutions « au naturel » gagnent de nombreux adeptes. Depuis quelques années, l’utilisation des huiles essentielles a beaucoup évolué et de plus en plus de personnes optent pour les vertus de ces substances volatiles et odorantes. Entre autres son utilisation en aromathérapie, les huiles essentielles servent également de parfum d’ambiance et d’ingrédient culinaire. Les huiles essentielles se vendent un peu partout et il n’y a aucune réglementation qui gère le commerce et encore moins leurs usages. Toutefois, les huiles essentielles ne sont pas si inoffensives que cela car utilisées à mauvais escient, elles peuvent être très dangereuses.

Une utilisation risquée
Disponible en vente libre sur le marché, les huiles essentielles sont facilement accessibles sauf les huiles essentielles à forte toxicité comme celles qui contiennent de la thuyone (l’absinthe) et cinq autres huiles essentielles considérées comme substances vénéneuses ne sont disponibles en pharmacie que sur prescription médicale. Certaines huiles essentielles sont utilisées comme complément alimentaire mais il n’y a aucune prescription quant à la posologie ni les apports journaliers conseillés en alimentation humaine. Quant aux huiles essentielles exploitées en cosmétologie, la seule mise en garde que la majorité des utilisateurs connaisse c’est de ne pas l’utiliser chez l’enfant de moins de 3 ans. Le manque d’information du public est à l’origine de beaucoup d’accidents et de leur gravité. Il suffit d’une mauvaise posologie, d’un malheureux mélange ou d’un mode d’administration non adapté pour provoquer l’effet inverse que celui attendu.

Ce qu’il faut savoir
Tout d’abord, les huiles essentielles sont fortement interdites aux personnes allergiques et aux individus qui ont des problèmes neurologiques. Chez les enfants de moins de 7 ans, il faut éviter tout risque d’inhalation ou de digestion surtout chez les nourrissons car ils ont encore des enzymes immatures pour supporter la forte concentration des huiles essentielles. Cette recommandation est aussi valable chez les animaux encore immatures. Les huiles essentielles ne s’utilisent jamais ‘pure’ que ce soit par voie orale ou cutanée mais il faut toujours les diluer avec de l’huile végétale (amande douce, argan, macadamia…) ou du lait ou de la crème. Par voie cutanée, il faut éviter les muqueuses et les yeux ou si ces parties sont touchées de rincer de suite abondamment à l’eau. L’utilisation des huiles essentielles pour n’importe quel traitement ne doit jamais dépasser trois semaines. L’utilisateur doit toujours connaitre la posologie, le mode d’administration et les conseils de conservation de l’huile essentielle qu’il utilise. Enfin, les vraies huiles essentielles n’ont pas de marque en particulier, méfiez-vous des imitations. Seule une enseigne spécialisée pour cela peut vous garantir des produits de bonne qualité ou dans d’autres cas, il faut se référer à un aromathérapeute.