Le guide de votre bien-être à domicile

Huile essentielle

Les différentes utilisations des huiles essentielles

huile essentielle

© William Wang - Fotolia.com

Les huiles essentielles sont donc présentes partout, et peuvent être extraites de n’importe quelle plante... ou presque ! Leurs utilisations sont tout autant pléthoriques...
  1. Utilisations pharmaceutiques et cosmétiques
  2. Utilisations sanitaires
  3. Utilisations industrielles

Les différentes utilisations des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont donc présentes partout, et peuvent être extraites de n’importe quelle plante... ou presque ! Leurs utilisations sont tout autant pléthoriques...

Utilisations pharmaceutiques et cosmétiques

L’utilisation des substances odorantes issues des plantes est très ancienne puisque elle était déjà répandue dans l’antiquité. En effet, des textes akkadiens (plus de quatre mille ans) nous ont appris qu’à Babylone, du cyprès était brûlé dans le but d’éradiquer les épidémies... Des textes mentionnant l’utilisation d’huiles et de parfums ont également été trouvés dans des papyrus égyptiens datant de quelques 2800 années...

Plus génériquement, la phytothérapie, ou l’art d’utiliser des substances issues des plantes dans la médecine, est connue de tous temps et de toutes civilisations tandis que la naissance de l'aromathérapie moderne (l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes, et non d’éléments complets d’une plante) est attribuée au chimiste René Maurice Gattefossé, dans les années 1920.

Au niveau des effets et des utilisations dans les domaines pharmaceutiques et/ou cosmétiques, ils sont variés. Les huiles essentielles agissent biologiquement sur les cellules de l’organisme comme des agents infectieux.

Voici quelques effets des huiles essentielles, dépendant notamment de leurs composés chimiques et de leur multiplicité :

  • Effets sur les réponses immunologiques (anti inflammatoires notamment)
  • Portées antibiotiques ou antiseptiques
  • Action sur la digestion (diurétiques, laxatifs, bloquant pour éviter l’absorption...)
  • Effets neurologiques (sédatifs, anti dépresseurs, sédatifs, anxiolytiques...)
  • Action anti pyrétiques (contre la fièvre)
  • Vasopresseurs, anti hypertenseurs...
  • Divers comme la photosensibilisation, notamment avec les huiles essentielles d’agrumes

Pour conclure sur cette partie, il est bon de signaler que l'aromathérapie, fait l'objet d'un certain nombre d'abus puisqu’une crème sera labellisée avec seulement 0,001 % d’huile essentielle à l’intérieur. La norme veut qu’on utilise entre 0,5 % et 2 % d'huile essentielle pour les crèmes pour le visage, et entre 2 % et 5 % pour le corps.

Utilisations sanitaires

Les huiles essentielles ont des propriétés antimicrobiennes et sont donc beaucoup utilisées d’un point de vue sanitaire. En effet, elles peuvent servir comme produits phyto-sanitaires contre les infections bactériennes ou virales. Elles peuvent également servir en agriculture biologique, en réduisant les effets néfastes des pesticides de synthèse. De plus, les huiles essentielles peuvent entrer dans la composition de traitements pour animaux, en réduisant l’apparition de résistances aux antibiotiques...

Utilisations industrielles

Ainsi, les industries, qu’elles soient cosmétiques, pharmaceutiques ou aromatiques, sont très friandes d’huiles essentielles car ce sont les produits les plus à même d’ajouter des odeurs. Ceci s’explique par le fait qu’elles ont une forte volatilité, et qu’elles ne laissent aucune trace grasse. Dès lors, l’industrie agro-alimentaire s’en sert également afin d’incorporer des saveurs aux aliments...

Les huiles essentielles sont également employées afin de parfumer les produits cosmétiques comme les savons, shampooings, crèmes hydratantes...

De plus, les produits ménagers (nous pouvons citer les lessives ou détergents par exemple) emploient souvent des huiles essentielles pour masquer les produits purs et leurs odeurs souvent très peu agréables !

Enfin, l’utilisation des huiles essentielles dans les arômes alimentaires est en train de se développer énormément vu l’omniprésence des arômes de nos jours...

Ils sont en effet utilisés comme « rehausseurs » de goût dans divers produits comme les cafés, tabacs, thés, vins, yaourts...